logoLe Direct
09 67 24 22 22
 

Posts by: Joris

Valentransition au comité de pilotage de la restauration écologique de l’Escaut

Le 9 avril, près de Cambrai, une fuite d’un bassin d’une sucrerie entraîne la mort de milliers de poissons. Début décembre, la préfecture du Nord organise un comité de pilotage de la restauration écologique de l’Escaut. L’association valenciennoise Valentransition participe au débat sur la biodiversité et la préservation du fleuve. Le 21 décembre, le président Marc Duvivier présente son plan « Escaut vivant » ainsi qu’un parlement de l’Escaut pour donner des droits au fleuve et apporter une parole aux habitants.

Midi Partage

La dernière de l’année avec Louis. Rencontre par téléphone avec ce collectif proposant un accueil de jour, un resto social pour les plus démunis. Francois Bultez, directeur de Midi Partage.

Va y avoir du sport du 15 décembre

Va Y’Avoir du Sport pour la dernière émission de l’année sur Radio Club avec Kamel, Kevin, Antoine, Maxime & Mehdi Au programme : La ligue 1 avec les coups de cœur et les bonnets d’âne des chroniqueurs Le football français au bord de la faillite : à qui la faute ? Retour sur le tirage des coupes européennes, le racisme dans le football comment le combattre ce fléau ? & la chronique de Tom Reporter sur la trêve de noël. Une émission en mémoire de Gérard Houllier.

Seniors et santé dans l’Amandinois

Pendant l’épidémie, le centre hospitalier de Saint-Amand les Eaux dans le Nord doit faire face aux nombreux cas positifs de Covid-19, des clusters ont même été détectés dans les EHPAD de la ville. Face à un constat d’une prise en charge et d’un confort souvent inadaptés dans ce type d’établissement, Franck Bridoux coordonne la mise en place d’un EHPAD nouvelle génération sur le territoire à l’horizon fin 2022. Dans le même temps, le centre hospitalier a recruté 6 jeunes pour écouter et dialoguer avec les résidents et les aider à communiquer avec leurs proches à distance, en temps de confinement.

La vie étudiante confinée à Famars

En cette fin d’année, c’est la période des partiels pour les étudiants de l’Université Polytechnique Hauts-de-France située à Famars près de Valenciennes. Des examens en présentiel qui résume un premier trimestre entre cours en ligne et à la faculté, marqué aussi par le manque de vie étudiante et une précarité grandissante. Entre deux révisions, j’ai interviewé Onya Lukundula en Licence 3 Economie gestion à l’Institut Sociétés et Humanités et Florian Lagedamon, en licence 3 mécanique à l’INSA Hauts de France.

Nullam dolor. sem, accumsan neque. velit, ipsum risus Aenean commodo in